Projets d'eau potable en cours

Carte du Pérou
Projets autour de Lima
Projets Ayacucho
Projets en Amazonie

Pour voir l’album photo de chaque projet, il suffit de cliquer sur le nom du projet.

– Antapite, dans le district de Concepción, province de Vilcas Huaman, dans le département d’Ayacucho, dans les Andes. Ce village est situé à 3600 m d’altitude (Mission au Pérou 2018). Cette communauté rurale compte 51 familles et vit d’une petite agriculture et de l’élevage de vaches, de poules et de cochons d’Inde. Actuellement, seule une partie du village reçoit un peu d’eau grâce à un système d’approvisionnement en eau potable construit il y a plus de 20 ans et rapidement tombé en désuétude. Dans ce village, nous allons installer deux systèmes d’eau potable par gravité et chaque famille aura un lavabo en ciment d’où l’eau arrivera.

– Centro Shinipo, district de Raymundi, province d’Atalaya, Amazonie. Ce village est situé au bord du fleuve Ucayali à environ 3 heures de bateau d’Atalaya. Une trentaine de familles vivent de la pêche, de l’agriculture, de la chasse et de la culture du cacao. Cette communauté n’a toujours pas accès à l’eau potable. Les gens consomment l’eau de la rivière qui leur occasionne de graves problèmes de santé. Un système d’approvisionnement en eau potable par gravité sera installé. L’eau arrivera dans chaque maison et dans les 4 locaux publics.

Rio Seco, district de Supe, province de Barranca à 200 Km de Lima  (Bulletin Printemps 2018).  Suite aux inondations en mars 2017, le village et le système d’eau existant ont été détruits. La population a donc décidé de relocaliser le village. Nous allons donc installer un système d’eau potable dans cette communauté de 400 personnes et dans les 5 locaux publics (Mission au Pérou 2018). En janvier 2018, avec la Municipalité, nous avons installé une conduite d’eau de 3 km de long qui achemine l’eau d’un village voisin jusqu’à l’entrée de ce nouveau village. La population dispose donc d’un point d’eau fiable. Le projet consiste à capter une autre source, construire un réservoir, installer le réseau de distribution et les connexions domiciliaires. Pour terminer, un lavabo de ciment sera construit pour chaque famille.

Shirintiari, district de Rio Tambo, province de Satipo, Amazonie. Cette communauté autochtone compte 600 personnes qui vivent de la pêche, de la chasse, de l’agriculture et du cacao, entre autres. Le projet que nous avons installé en 2006 fonctionne très bien. Cependant, la population de ce village ne cesse d’augmenter. Nous allons donc agrandir le réseau de distribution, installer une pompe à énergie solaire et construire un lavabo de ciment à chaque famille. Ainsi, toute la communauté aura accès à l’eau potable.

– Mitapasamana, communauté rurale dans la province de Vilcas Huamán : fournir plus d’eau potable à cette communauté en pleine croissance. 

– Angasmayo, district de Saurama, province de Vilcas Huamán. 

– Canuja, district de Raymundi, province d’Atalaya, en pleine jungle amazonienne. Actuellement, la population autochtone consomme l’eau de la rivière ce qui occasionne de graves problèmes de santé.  Le projet d’eau potable envisagé sera par gravité puisqu’il y a des collines et des sources en hauteur (Mission au Pérou 2018). Comme dans tous les projets, la population fournira la main-d’œuvre locale pour creuser les tranchées, transporter les matériaux et nettoyer le terrain. Cette réalisation améliorera la vie des 300 personnes de ce village.

Santo Domingo, district de Supe, province de Barranca à environ 4 heures de route de Lima. Ce village compte 531 habitants qui vivent d’une petite agriculture et de l’élevage. Les inondations, en mars 2017, ont complètement ravagé le village et les cultures et emporté la conduite d’eau principale du système que nous avions installé en 2005. La population a donc décidé de relocaliser le village sur un terrain plus élevé près de la montagne. A la fin de 2017 et au début de 2018, grâce à l’aide d’organismes, de donateurs et de la Municipalité locale, nous avons effectué des réparations d’urgence afin de rétablir le réseau de distribution dans une partie du village. Un camion-citerne distribuait de l’eau aux autres villageois. Un réservoir a été construit et installé à l’entrée du nouveau village afin d’y amener de l’eau. Le projet envisagé cette année est de construire un réservoir et d’installer un réseau de distribution dans le village relocalisé. Les gens sont prêts à travailler pour réaliser le projet qui donnera accès à l’eau potable à toutes les familles de ce village (Bulletin Printemps 2017).

Yanashi, département de Loreto (Rio Amazonas) en pleine jungle. Le projet d’eau potable a été inauguré en février 2017 et fonctionne très bien. Les Religieuses Ursulines nous ont demandé de faire un ajout à ce système. Nous allons donc installer une conduite de 2 km de long du réservoir d’eau existant jusqu’au collège afin d’y avoir l’eau courante (Bulletin Printemps 2017).

Jardins familiaux, province de Vilcashuamán, dans les villages de San José de Tia, Parcco, Pujas et Rurunmarca. Au cours des 5 dernières années, nous avons financé des projets d’irrigation par aspersion dans ces villages. L’agronome Sylvestre Quispe a recommandé de pousser plus loin la formation donnée à la population afin d’utiliser au maximum de leur capacité les systèmes d’irrigation installés. Différents thèmes seront abordés. Un projet pilote de goutte à goutte sera installé à Pujas (Bulletin Printemps 2018).

– Reboisement : au cours de l’année 2018-2019, nous poursuivrons le programme de plantation d’arbres dans le secteur des sources des différents projets d’eau potable.

Fermer le menu