Projets d’eau potable en cours

Le Pérou
Projets autour de Lima
Projets Ayacucho
Projets en Amazonie

Pour voir l’album photo de chaque projet, il suffit de cliquer sur le nom du projet.

Manzanayoc, ce village est situé dans le district de Concepcion, province de Vilcashuamán dans les Andes. La population composée de 51 familles (255 habitants) vit dans une extrême pauvreté et pratique une agriculture de subsistance. Dans ce projet, 3 sources ont été captées pour installer un système d’approvisionnement en eau potable dans les 3 secteurs de ce village. L’eau arrive par gravité à chacune des maisons et à l’école. Un lavabo de ciment a été construit pour chaque maison et le local public. (Bulletin Printemps 2016). Ce projet sera inauguré le 25 juin 2017.

Waripercca, dans le district de Vinchos, province de Huamanga, dans les Andes. Ce village est situé dans le bassin versant du fleuve Cachi. Ce projet sera réalisé en 2 phases, eau potable et assainissement (toilettes sèches écologiques) en partenariat avec le SIE (Secrétariat International de l’Eau) de Montréal et SER (Servicios Educativos Rurales) du Pérou. (Bulletin Automne 2016).

Saurama, dans la province de Vilcashuaman. À la demande du nouveau maire, nous avons accepté d’apporter des améliorations et d’étendre le système d’eau potable que nous avions réalisé au début des années 2000. Ce système d’eau potable dessert six villages comptant 220 familles. Les installations existantes ont été révisées. Une nouvelle source a été captée. La municipalité a nommé un opérateur pour la maintenance. L’inauguration est prévue fin juin 2017.

Unini, province d’Atalaya, Ucayali : projet d’eau potable pour les 3 communautés, Diamante Azul, Cascada Unini et José Olaya, à l’embouchure du fleuve Unini, Amazonie. L’ingénieur péruvien William Cerron est allé sur le terrain entre le 12 et le  20 janvier 2016. Il a complété l’élaboration du projet et le budget (Bulletin Automne 2015 et Rapport de mission 2015, 7 août). L’eau  a été captée au pied d’une cascade et est conduite par gravité dans chacune des 164 maisons et dans les 4 locaux communautaires, dont l’école. Un tuyau est suspendu au-dessus de la rivière Machintoni pour amener l’eau au village de José Olaya. (Bulletin Automne 2016). Le projet est complété à 80%; il reste à construire les lavabos et le troisième réservoir. Ce projet devrait être finalisé à la fin mai. La pluie abondante a causé un certain retard.

Nopoki, dans la région d’Atalaya : mise en place d’un cours permanent sur la gestion de l’eau. Le cours a été donné à 390 étudiants de ce centre universitaire de l’Amazonie. Ce cours est tout particulièrement destiné aux futurs enseignants autochtones.

Jardins familiaux, Vilcashuamán : l’agronome Sylvestre Quispe dirige ces projets qui consistent en l’installation d’un système d’irrigation d’eau par aspersion. Ce genre de projets est unique dans la région. À ce jour, Sylvestre a installé ce système dans les villages de San José de Tia et Parcco (Bulletin Automne 2015 et Rapport de mission 2015, 13 août). Il travaille actuellement dans le village de Pujas. L’enthousiasme des paysans est palpable car ce projet leur assure une sécurité alimentaire et la vente du surplus des récoltes génère des revenus pour ces familles. Plusieurs sessions de formation sont données aux communautés afin qu’ils acquièrent l’autonomie nécessaire à la bonne gestion de ces jardins. (Bulletin Automne 2016).

– Reboisement : au cours de l’année 2016-2017, nous poursuivrons le programme de plantation d’arbres dans le secteur des sources des différents projets d’eau potable.