Les Ailes, 50 ans d’implication au Pérou : la transition vers les projets d’eau potable

Tout d’abord, nous rendons hommage au groupe de gens d’affaires canadiens qui, en 1970, se sont réunis pour fonder Les Ailes de l’Espérance afin d’appuyer les communautés marginalisées au Pérou. Ils souhaitaient tisser des liens de fraternité entre les Péruviens et les Canadiens. Ce sont Messieurs Noël Girard, Lionel Couture, Jean‑Guy Lauzon, Jean‑Guy Couture, Marcel Pépin et Me Jean Lambert. C’est ainsi que le 12 mars 1971 naissaient Les Ailes de l’Espérance.

Nous rendons également hommage aux valeureux présidents qui se sont succédé à la direction des Ailes de l’Espérance depuis 1971 : Messieurs Noël Girard (décédé en mai 2000), Lionel Couture (décédé en novembre 2013), Pierre Théroux, Mario Desjardins et Jean-François Taschereau qui avait auparavant piloté pendant douze ans les avions de Alas de Esperanza en Amazonie péruvienne.

Puis, de 1995 à 2000, Claude Gagnon (décédé en juillet 2017) a porté sur ses épaules la destinée de l’organisme. Nous vous invitons à lire cinq articles relatant son dévouement auprès des communautés autochtones de l’Amazonie qu’il aimait tant. Cliquer sur les images suivantes.

Quelques photos de Claude Gagnon

En 2000, André Franche a accepté la présidence des Ailes de l’Espérance afin de poursuivre la mission qui est de soutenir les efforts de développement des communautés défavorisées en Amérique latine plus précisément au Pérou. Il est assisté d’Annick Delestre qui a été bénévole au Pérou pendant plusieurs années.
En accord avec le CA, Les Ailes de l’Espérance appuient principalement des projets d’eau potable dans les communautés rurales et autochtones éloignées et marginalisées.
Pour mieux connaître le nouveau président, nous vous proposons de lire l’article publié dans le Journal de Montréal en cliquant ici.
Ces quatre photos sont cliquables et illustrent des textes à découvrir.
Bonne lecture!

Ce volet introduit un nouveau chapitre de l’histoire des Ailes de l’Espérance, celui des projets d’eau potable dans des communautés autochtones et rurales éloignées et marginalisées.

Nous vous remercions tous de nous avoir accompagnés lors de cette transition.

Dons en ligne : https://ailesdelesperance.org/donnez/
Ou par téléphone : 1 866 277-5111

Cet article a 5 commentaires

  1. Rachel Plante

    C’est une longue et touchante histoire qui nous apprend le travail immense et constant de toutes ces personnes, qui au fil des années, ont donné non seulement de leur temps mais leur compassion et affection à ces péruviens. On se doit de leur dire merci et bravo d’avoir adoucit et améliorer la vie de ces populations. Donner ne nous demande pas de gros efforts mais ces sous permettent ensuite l’élaboration et la mise en œuvre d’importants travaux et pour ce faire des âmes généreuses et des populations qui n’hésitent pas à y travailler.

  2. F.villeneuve

    Andre, j’ai lu ton histoire avec Céline et je tiens à remercier tous les personnes qui ont contribué à cette organisation depuis son début. Je me rappelle des premières soirées pour des levées de fond.
    Ton cousin François

  3. Thérèse Dalrymple

    Dorée sur tranche, l’histoire des Ailes de l’Espérance est une oeuvre missionnaire qui a fait des pas de géant. Grâce à la persévérance et la détermination de ses responsables, des milliers de nos frères et soeurs dans le Christ ont accès à ce qui est indispensable à toute vie: l’EAU. Les travaux manuels que doivent effectuer ces gens me renversent; la pelle est leur outil de base pour creuser ces véritables tranchées afin d’y installer des tuyaux «SAUVEURS de vies» Mon admiration devant tant de travail manuel ne cesse de grandir. Quel courage!
    Monsieur André, depuis plus de 20 ans, vous dirigez cette oeuvre humanitaire avec un intérêt humanitaire digne de la récente lettre pontificale de notre cher Pape François: AIDER nos FRÈRES et SOEURS de notre MÈRE COMMUNE, la TERRE.
    Courage, persévérance et bonheur à la vigne des «tout-petits»… nos frères et soeurs dans le besoin.
    Félicitations pour votre magnifique histoire d’amour, vous et Céline. J’ai imprimé ce magnifique récit et je l’enverrai à Madeleine Cheff qui est hospitalisée depuis près de deux mois. Après avoir été frappée par une voiture, elle s’est retrouvée à l’hôpital… rien de brisé mais une jambe qui la fait souffrir beaucoup. Elle devait suivre de physiothérapie mais comme le Covid est entré dans cet hôpital,donc, tout est fermé et seulement très peu d’exercices dans sa chambre. Elle s’ennuie à mourir, elle qui était si active.

  4. Nicole et Michel de Maupeou

    Quel beau travail, félicitations à chacun de vous. Vous êtes tous les enfants de Dieu à qui Il veut donner son amour et surtout le pain quotidien. Que Dieu vous bénisse tous! que la santé ne manque jamais….et que ce peuple vive eux aussi avec des moyens qui facilitent leur vie et les rende heureux de profiter de l’aide qu’il méritent…Bon courage et que la vie soit plus douce à vous tous.

  5. André et Annick:
    Félicitations pour votre travail incroyable toutes ces années.

    Meilleures salutations!!!

Laisser un commentaire