Les femmes à l’avant-plan

Ayant souffert toute leur vie de l’absence d’eau potable dans leur village, les femmes de Rayme Alto se sont rapidement mobilisées avec beaucoup d’enthousiasme pour entreprendre la réalisation de leur système d’eau. C’est pourquoi ce projet avance très vite et se concrétise plus rapidement que prévu.
L’eau sera pompée, grâce à l’énergie solaire, depuis une citerne construite en bas du village puis dirigée au réservoir juché sur la colline en amont. De là, l’eau sera acheminée aux soixante maisons de cette communauté andine pour le plus grand bonheur de ces braves mamans.

Elles ne vous connaissent pas mais elles savent qu’au loin des personnes généreuses comme vous appuient leurs efforts. Toutes les familles apprécient vivement votre geste de partage et vous remercient.

Dons en ligne : https://ailesdelesperance.org/donnez/
Ou par téléphone : 1 866 277-5111

Cet article a 4 commentaires

  1. Diane Trudeau

    Quelle belle initiative que les Ailes de l’Espérance, heureusement qu’il existe des groupements qui viennent en aide à ces communautés.
    J’imagine qu’avec la pandémie et les voyages à l’étranger à déconseiller, que vous ne ferez pas de visite au Pérou bientôt pour la supervision des projets. À suivre.
    Diane Trudeau Salutations!

  2. Thérès Dalrymple

    Du courage! Du courage! Mon admiration pour toutes ces personnes, surtout les mamans, qui travaillent ardemment pour se procurer de l’eau potable, pour elles et leurs familles. Des méthodes plutôt récentes, l’énergie solaire, leur viennent en aide. Bravo! à tous les responsables de ces projets et à tous leurs collaborateurs.
    Covid ou non, rien ne les arrête.

  3. Nicole David-Strauss

    Cela fait du bien de lire ces nouvelles pendant la pandémie, dans nos maisons bien chauffées avec de l’ eau chaude en abondance. Leur courage nous sert d’ exemple à persister et nous procure du bonheur pour l’ aide apportée. Merci pour ces nouvelles encourageantes!

    1. Annick Delestre

      Merci Mesdames de vos beaux commentaires.
      Oui, les mamans travaillent fort pour avoir enfin accès à l’eau potable. Merci à vous de soutenir leurs efforts et leur espoir.
      Pas de voyage pour le moment mais sur le terrain, notre équipe péruvienne fait un bon suivi.

Laisser un commentaire